Notre E-mag

Ces vers qui s’invitent dans le tube digestif de nos animaux de compagnie

30 octobre 2022

Les vers intestinaux sont classés en deux grands groupes : les cestodes, ou vers plats, et les nématodes, ronds.  

 

Les vers plats 

Dypilidium caninum est le cestode le plus fréquent chez le chien et le chat. C’est lors de l’ingestion d’une puce (par léchage ou mordillement du pelage) porteuse du parasite à l’état de larve que l’infestation a lieu. Cette larve se développe ensuite dans l’intestin grêle de l’hôte définitif, pour devenir un ver plat de plusieurs dizaines de centimètres. Il est formé d’une sorte de tête, appelée scolex, qui comporte quatre ventouses et un rostre rétractile muni de crochets, ainsi qu’une chaine d’anneaux contenant les œufs. Ces anneaux se décrochent tour à tour et s’éliminent par l’anus. Ceux-ci sont en général assez facilement reconnaissables au niveau de la marge anale, sous forme de graines de melon, ou encore de grain de riz s’ils ont séché. Même si ceux-ci sont relativement peu dangeruex, ils sont gênants pour les animaux infestés puisqu’ils entrainent un prurit anal. Votre chien ou votre chat, s’il est porteur, risque donc de se mordiller l’arrière-train ou encore de “faire le signe du traineau”.  

Taenia taeniformis est le 2e vers plat le plus fréquent chez le chat, après Dypilidium caninum. Il concerne principalement les animaux chasseurs puisque l’hôte intermédiaire est la souris. Au stade adulte, ce ver ne fait pas moins de 60 cm de longueur. Taenia saginata, indûment appelé vers solitaire, peut quant à lui mesurer jusqu’à 15 mètres ! Il est strictement spécifique de l’homme, et ne peut donc pas infester nos compagnons à 4 pattes.  

 

Les vers ronds 

Toxocara présente plusieurs espèces. T. canis, aussi appelé “ascaris du chien”, est le parasite le plus fréquent dans cette espèce, et ce partout dans le monde. Ce ver blanc se loge dans la partie antérieure de l’intestin grêle et mesure 9 à 17 cm. On le retrouve en pelote, et ces amas font généralement penser à des spaghettis ! Les chiots sont fréquemment infestés. Lorsqu’il touche les humains, T. canis migre vers d’autres organes. T. leonina est un peu plus petit, touche les chats et les chiens, et ne migre pas en dehors du tube digestif. T. cati, quant à lui, infeste principalement le chat et ne mesure que 5 à 10 cm.  

 

Comment protéger mon animal ? 

Un vermifuge est un médicament qui lutte contre les parasites et vers intestinaux. Ce médicament n’a pas de rémanence, ce qui signifie qu’il n’est actif qu’au moment où il est pris. La vermifugation régulière et systématique, même en l’absence de symptômes de parasitisme, permet de protéger le chien ou le chat dès son plus jeune âge et d’éviter la contamination humaine.  Parlez-en avec votre vétérinaire. 

 

Pour en savoir plus :

ESCCAP (European Scientific Counsel Companion Animal Parasites) est une association indépendante à but non lucratif qui rédige et diffuse des recommandations pour le traitement et la prévention des principales parasitoses internes et externes des animaux de compagnie : les vers intestinaux et des conseils sur les vermifuges. 

Afin de recevoir des conseils pour votre animal et être informé de nos actualités

Je m'abonne à la newsletter

*Vous pouvez à tout moment vous désabonner