Notre E-mag

Comment nos animaux voient-ils ?

25 janvier 2023

L’œil en lui-même est composé de deux segments :  le segment antérieur et le segment postérieur. Le premier est composé de la cornée, de l’iris et du cristallin, le rôle de ce segment est de concentrer la lumière, un peu comme l’objectif d’un appareil photo. La cornée et le cristallin, surfaces transparentes, jouent un rôle de lentilles optiques alors que l’iris percé d’un trou, la pupille, joue celui de diaphragme du faisceau lumineux. Le second comprend le vitré, la choroïde et la rétine. Son rôle est de transformer les signaux optiques du faisceau lumineux en information nerveuse. Celle-ci est transmise au cerveau par le biais du nerf optique. 

Si l’on reprend la comparaison avec l’appareil photo, le segment postérieur joue le rôle de la pellicule photo et le cerveau celui du processus de développement. 

 

La vision du chien 

Les chiens perçoivent correctement les mouvements à distance, mais en revanche, ont du mal à distinguer les éléments fixes. Cette faculté est adaptée à leur régime alimentaire et à leur comportement de prédateur, à l’état sauvage. Ils ont une vision nocturne plus développée que celle de l’Homme (mais moins développée que celle du chat). Leurs yeux concentrent mieux les informations lumineuses. 

La vision du chien est différente selon la race. En fonction de leur « travail » et au fil du temps, leur angle de vue s’est adapté. Par exemple, les chiens de troupeaux ont un champ de vision large ce qui leur permet de surveiller un troupeau, leurs yeux alors situés plus largement sur les côtés. Les chiens de chasse ont quant à eux un champ de vision plus restreint, ce qui leur permet de mieux focaliser sur la proie, leurs yeux sont donc situés sur la partie frontale de la tête. 

 

La vision du chat 

Le chat est le mammifère qui possèdent les yeux les plus volumineux en comparaison à la taille de leur crâne. Leur champ de vision est dirigé vers l’avant et les deux axes visuels se chevauchent, ce qui leur donne une très bonne vision stéréoscopique. Les chats ont un champ de vision supérieur à celui de l’homme : 260° contre 180°. Aussi, leur rétine est dotée d’un grand tapetum lucidum – plus grand que celui du chien- qui permet d’augmenter la réflexion des faisceaux lumineux vers les cellules sensibles à la lumière – les bâtonnets. Cette particularité leur permet d’être les champions de la vision dans l’obscurité – ils ont besoin de 6 fois moins de lumière que l’homme pour voir -… à condition qu’il y ait tout de même un peu de lumière. Les chats ne peuvent se repérer dans l’obscurité totale. Grâce à leur pupille en fente (celle-ci est ronde chez le chien), ils protègent leur rétine d’un excès de lumière et donc de l’éblouissement.  

Les chats possèdent en revanche moins de cellules spécialisées dans la vision des couleurs – les cônes. Ils ont donc une vision dichromatique, c’est à dire qu’ils ne perçoivent correctement que le bleu et le jaune, et ne font pas la différence entre le vert et le rouge. 

 

La vue est donc un sens qui a su évoluer afin de s’adapter au mode de vie et au mode alimentaire de nos animaux de compagnie.  

MP Labo

Afin de recevoir des conseils pour votre animal et être informé de nos actualités

Je m'abonne à la newsletter

*Vous pouvez à tout moment vous désabonner