Notre E-mag

Comment puis-je adapter l’environnement et l’exercice de mon chien ou de mon chat âgé ?

23 novembre 2022

Avec les années qui passent, votre compagnon à 4 pattes va avoir de plus en plus besoin de vous et il est probable que vous ayez à adapter son milieu de vie ainsi que le rythme de ses journées. Vous avez peut-être remarqué qu’il ne s’y retrouve pas toujours à la maison : sa vue peut décliner, il peut rencontrer des difficultés à monter les escaliers ou à grimper sur les meubles, il peut également entendre moins et cela peut être source d’angoisse pour lui. Aussi, vous réalisez qu’il passe plus de temps à dormir et que les balades se font de moins en moins longues. Voici quelques pistes pour améliorer son quotidien, et le vôtre. 

L’aider dans sa mobilité

Les éventuelles raideurs et fonte musculaire liées à l’âge peuvent rendre votre chien ou votre chat moins agile et perturber ses habitudes. S’il y est autorisé, vous pouvez l’aider à monter sur le canapé en ajoutant une marche qui lui servirait d’intermédiaire. Cela peut être une boite ou des petites marches d’escaliers conçues à cet effet. Celles-ci sont généralement facilement transportables, vous pouvez donc les utiliser pour l’aider à grimper dans le coffre de la voiture lors de vos déplacements. D’une façon générale, il est préférable de limiter au maximum les escaliers. Pour ce faire, l’idéal est de disposer de tout ce dont il a besoin au même étage. 

Même si cela peut être tentant et partir d’une bonne intention, ne restreignez pas la zone de vie de votre animal. Il est important de maintenir différents espaces (couchage, alimentation, litière) car, même si votre animal peut voir son odorat décliner avec l’âge, il ne faudrait pas par exemple que des odeurs indésirables viennent le perturber lorsqu’il mange. De plus, cela lui fera un peu d’exercice ! Concernant sa zone de couchage, il est important de veiller à ce que votre chien ou votre chat ait un coussin confortable, surtout s’il y passe une bonne partie de sa journée ! Pensez à le renouveler de façon régulière. Si l’état de votre compagnon à 4 pattes le nécessite, sachez qu’il existe des coussins dits orthopédiques, qui permettent de limiter l’apparition d’escarres.  

Malgré les difficultés à se mouvoir, il reste important de maintenir une activité physique ! Bouger de façon modérée mais régulière permettra à votre animal de compagnie de maintenir son poids de forme, sa masse musculaire et une certaine souplesse. Si se déplacer est vraiment devenu difficile, vous pouvez aussi l’aider avec de la kiné : pensez aux baignades ! L’activité physique dans l’eau permet de limiter les contraintes sur les articulations, tout en remusclant et en faisant travailler le système cardio-respiratoire.  

L’aider avec sa vue et son ouïe

Avec l’âge, la vue de votre compagnon à 4 pattes peut décliner. Pour l’aider, essayez de limiter les modifications dans son environnement, et d’essayer de créer (si votre habitation le permet) des “couloirs” que rien ne viendra encombrer afin de faciliter les déplacements entre ses différentes zones de vie. Certaines affections responsables d’une baisse de vue, comme la cataracte par exemple, se soignent désormais très bien chirurgicalement (si elle n’est pas accompagnée d’une autre affection). N’hésitez pas à en discuter à votre vétérinaire.  

A ce jour, il n’existe aucun traitement permettant de rétablir l’audition, il est même relativement compliqué de la tester chez nos animaux de compagnie (de manière aussi fine que chez les humains). Toutefois, le fait de moins bien entendre engendre très probablement du stress chez votre chien ou votre chat. Si votre compagnon a des troubles du comportement, vous pouvez l’aider avec des compléments. Demandez conseil à votre vétérinaire.  

Un dernier point à ne pas négliger est la stimulation mentale. Le jeu et les activités cérébrales sont excellents pour cela, en plus d’augmenter le lien qui vous unit et de faire travailler physiquement (ni vu ni connu !) votre compagnon à 4 pattes. Il existe également des compléments qui agissent sur la cognition chez l’animal âgé.  

 

 

Source :  

Les recommandations “Stade de vie du chien” de l’AAHA : ce document, destiné aux vétérinaires, reprend les lignes directrices rédigées par l’American Animal Hospital Association et qui divise la durée de vie du chien en 5 étapes (chiot, jeune adulte, adulte mature, senior et fin de vie). Il fournit une base facile à comprendre pour une stratégie de soins évolutive tout au long de la vie.  

MP Labo

Afin de recevoir des conseils pour votre animal et être informé de nos actualités

Je m'abonne à la newsletter

*Vous pouvez à tout moment vous désabonner