Notre E-mag

Des ingrédients naturels pour le soin des animaux

30 juin 2022

Depuis des millénaires, l’Homme a acquis des connaissances afin d’utiliser au mieux les plantes les plus adaptées pour améliorer son bien-être, maintenir le bon fonctionnement de son organisme et prendre soin de sa peau et de ses cheveux. L’art d’utiliser les substances naturelles contenues dans les plantes pour contribuer au bien-être de l’organisme est effectivement utile pour aider ce dernier à se défendre contre les agressions extérieures. Ce complément à l’approche conventionnelle de la médecine présente également bon nombre d’intérêts en cosmétique, pour améliorer par exemple la brillance du poil, l’hydratation de la peau, rendre celle-ci plus douce… Bien tolérées par l’organisme (à condition d’être utilisées selon les recommandations), les solutions naturelles sont utilisées en tout ou en partie, seules ou, le plus souvent, en association, afin de profiter d’une complémentarité d’action. La nature est belle, douée de capacités de développement exceptionnelles et regorge d’ingrédients naturels aux multiples bénéfices ! Découvrez quelques plantes traditionnellement utilisées pour les soins de peau et du pelage.  

Des huiles pour apporter douceur et souplesse 

Dans l’univers des huiles végétales, celle extraite de l’arganier (Argania spinosa L.) est probablement la plus connue. Originaire d’Afrique du Nord, cet arbre épineux est traditionnellement considéré comme un “don de Dieu”. L’huile d’argan, riche en acides gras essentiels (oméga 6), antioxydants (vitamines C et E) et polyphénols, a des effets bénéfiques sur le poil et la peau. Elle serait extraite et utilisée pour ses propriétés cosmétiques par les femmes berbères depuis le Xe siècle. Elle entre dans la composition de nombreux produits cosmétiques comme agent d’entretien de la peau, anti-âge, hydratant et émollient. En effet, elle est réputée pour nourrir les cheveux (ou les poils !) en profondeur et les rendre doux, souples et soyeux. Ses composants aident également à reconstruire le film lipidique de la peau.  

Des fleurs, sous toutes les formes 

L’utilisation des fleurs est fréquente en phytothérapie. Il existe diverses façons d’en tirer les meilleurs bénéfices. La distillation à la vapeur d’eau est une technique fréquemment utilisée, elle permet de recueillir des huiles essentielles ainsi que des eaux florales ou hydrolats (en fonction de la partie qui est utilisée). Les fleurs peuvent également être infusée dans de l’huile ou de la glycérine, c’est ce que l’on appelle un macérât ; ou encore simplement être séchées. Les fleurs régulièrement utilisées en cosmétologie sont la rose, la mauve, et le lavandin.  

La rose est utilisée régulièrement sous la forme d’eau florale en cosmétologie. C’est l’alcool phényléthylique contenu dans les pétales de Rosa damascena qui lui donne cette odeur caractéristique et bien connue pour ses propriétés apaisantes et antimicrobiennes (Corre et al., 1990), qui se révèlent être bénéfiques pour les yeux. 

La fleur de mauve séchée a une action apaisante et anti-irritante grâce à sa haute teneur en mucilages, ce qui la rend particulièrement adaptée aux peaux sensibles. Elle est très souvent utilisée en complément des traitements médicaux lors de troubles cutanés inflammatoires, comme par exemple la dermatite atopique (Prudente et al., 2017). Elle a également des propriétés anti-radicalaires et toniques de la microcirculation. 

L’huile essentielle de lavandin, une plante hybride stérile issue du croisement par pollinisation entre la lavande aspic (Lavandula latifolia spica) et la lavande officinale (Lavandula angustifolia), est présente en grande quantité dans le Sud de la France, notamment pour la parfumerie. Cette jolie fleur qui rappelle les vacances a également des propriétés de régénération cutanée (Bajalan et al., 2017) et est reconnue pour son effet apaisant. Sa capacité à ré-équilibrer la flore microbienne (Garzoli et al., 2019) en fait une huile essentielle de choix en dermatologie et particulièrement en otologie. Celle-ci aurait peut-être même une activité contre Malassezia, une levure parfois retrouvée sur la peau de nos animaux. En revanche, du fait des cétones camphrées qu’elle contient, cette huile essentielle est déconseillée chez le chat, et lors de rupture tympanique.  

Des fruits… et des bourgeons ! 

Les fruits n’ont pas à rougir devant les propriétés des fleurs, feuilles ou autres parties de plantes. Pour exemple, le célèbre citron, bien connu pour son pouvoir assainissant, est l’un des fruits les plus utiles en médecine naturelle. L’huile essentielle de zeste de citron est bien connue pour son action de normalisation de la flore bactérienne. Une étude menée chez le chien (Nardoni et al., 2017) conclut à une action intéressante lors de malasseziose, ce qui la rend particulièrement utile pour les soins d’oreille. 

La gemmothérapie, quant à elle, est une branche de la phytothérapie, qui tire profit des tissus embryonnaires végétaux que sont les bourgeons, les jeunes pousses et les radicelles des plantes, arbres et autres arbustes. Ces embryons macèrent dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine. Un bourgeon bien connu est celui du hêtre. Riche en polyphénols, acides aminés et autres métabolites, il a des propriétés antioxydantes, hydratantes et nourrissantes pour l’épiderme. Des évaluations in vitro ont montré que ces bourgeons favorisent l’oxygénation cellulaire et stimulent la synthèse des protéines de structure de la peau (kératine, filaggrine, collagène et élastine). Ils participent ainsi à la régénération et à la restructuration de la peau et de la barrière cutanée. 

Sources : 

Bajalan I, Rouzbahani R, Pirbalouti AG, Maggi F. Chemical Composition and Antibacterial Activity of Iranian Lavandula x hybrida. Chem Biodivers. 2017 Jul;14(7).  

Corre J, Lucchini JJ, Mercier GM, Cremieux A., Antibacterial activity of phenethyl alcohol and resulting membrane alterations., Res Microbiol., 1990; 141, 4: 483-497. 

Garzoli S, Turchetti G, Giacomello P, Tiezzi A, Laghezza Masci V, Ovidi E. Liquid and Vapour Phase of Lavandin (Lavandula × intermedia) Essential Oil: Chemical Composition and Antimicrobial Activity. Molecules. 2019 Jul 25;24(15). 772‒776. 

Nardoni S, Pistelli L, Baronti I, Najar B, Pisseri F, Bandeira Reidel RV, Papini R, Perrucci S, Mancianti F. Traditional Mediterranean plants: characterization and use of an essential oils mixture to treat Malassezia otitis externa in atopic dogs. Nat Prod Res. 2017 Aug;31(16):1891-1894. 

Prudente AS, Sponchiado G, Mendes DAGB, Soley BS, Cabrini DA, Otuki MF. Pre-clinical efficacy assessment of Malva sylvestris on chronic skin inflammation. Biomed Pharmacother. 2017 Sep;93:852-860. 

Afin de recevoir des conseils pour votre animal et être informé de nos actualités

Je m'abonne à la newsletter

*Vous pouvez à tout moment vous désabonner