Notre E-mag

La mue chez nos animaux de compagnie

27 avril 2022

La mue est saisonnière, elle se traduit par la perte d’une grosse quantité de poils. La mue est un phénomène naturel, normal, attendu, et donc différent de l’alopécie – ou perte de poils excessive, anormale – qui peut être un signe de maladie dermatologique, d’infestations parasitaires, ou de maladies systémiques comme des troubles du système endocrinien. Comme un reptile qui renouvelle sa peau, le chien renouvelle son poil. Elle apparaît principalement à 2 moments de l’année : au printemps et en automne. 

 

Qu’est-ce que la mue ? 

Les poils du chien poussent et tombent tout au long de l’année. Lors des gros changements de température, que l’on retrouve sur la période de l’automne et de l’hiver, cette perte de poils devient plus abondante. Au printemps, c’est là où elle est le plus abondante car le chien perd son pelage d’hiver qui vient alors se désépaissir pour laisser place à un poil plus adapté aux nouvelles températures. À l’automne, la mue est moins conséquente, celui-ci devient plus dense et plus long pour s’adapter de nouveau aux nouvelles températures qui seront alors plus fraîches. 

Le cycle de mue peut varier en fonction de plusieurs critères. La race du chien est le premier d’entre eux. Certaines races perdent leurs poils toute l’année, avec une perte plus intense sur la période de l’automne et de l’hiver, d’autre n’en perdent qu’à ces périodes-là et d’autre encore, ne perdent pas leurs poils. Le husky, le berger de Caucase par exemple, perdent de très grosses quantités de poils. Son mode de vie peut aussi être un critère : si le chien à l’habitude de dormir dans le jardin la nuit par exemple, son cycle de mue ne sera pas le même qu’un chien vivant à l’intérieur. Une forte mue peut aussi être liée à une alimentation qui inadaptée ou déficiente. Des aliments riches en acides gras et en vitamines peuvent permettre une amélioration de la qualité du poil. 

Attention toutefois, une importante perte de poils peut également être en lien avec une maladie sous-jacente, comme une parasitose, une allergie ou encore des troubles hormonaux. 

 

Éviter les poils partout ? 

 

Le brossage 

La mue est un phénomène naturel. Ce cycle ne peut pas être supprimé. En revanche, pour que cette période passe plus facilement, plusieurs choses sont à faire. Tout d’abord, il est recommandé de brosser régulièrement l’animal, c’est la chose qui permettra de récupérer le maximum de poils morts, ça fera aussi ça de moins à aspirer au sol ! Le brossage régulier est bénéfique pour la circulation du sang se trouvant à la base du poil, elle favorisera ainsi sa repousse. Un brossage quotidien est conseillé. Il est important d’utiliser du matériel adapté afin de ne pas nuire à la peau de l’animal (entraîner une irritation par exemple). Les brosses varient en fonction de la qualité du poil : rêche, souple, court, long, … 

 

L’alimentation 

L’alimentation joue aussi un vrai rôle sur le pelage. Il est important de s’intéresser à l’alimentation de votre animal en prenant des produits de bonne qualité. Une « mauvaise » (incomplète) alimentation peut entraîner une chute de poils bien plus importante que la normale, à la période de mue. Les aliments riches en oméga 3 et équilibrés en vitamines sont conseillés. 

 

Sources :

DermaVet – Dermatologie Vétérinaire : ce site internet regorge d’informations intéressantes pour les propriétaires désireux de s’informer sur les maladies de peau de leur animal et sur les dernières nouveautés dans cette discipline. 

Why does my pet shed? Un article intéressant de l’association américaine des hôpitaux vétérinaires sur la mue chez les animaux de compagnie. 

MP Labo

Afin de recevoir des conseils pour votre animal et être informé de nos actualités

Je m'abonne à la newsletter

*Vous pouvez à tout moment vous désabonner par e-mail.