Notre E-mag

La physiothérapie : quels intérêts ?

16 septembre 2022

Parfaitement intégrée dans la récupération de toutes les procédures orthopédiques chez l’homme depuis des décennies, la physiothérapie – ou « kiné » – se fait, lentement mais sûrement, une place dans le domaine vétérinaire. En quoi consiste-t-elle ? Quels outils et techniques sont utilisés ? Enfin, quels sont les bénéfices que l’on peut en attendre ?  

 

Améliorer la santé physique et la mobilité 

La physiothérapie a 3 grands objectifs :  

  • Soulager la douleur de l’animal 
  • Retrouver une mobilité satisfaisante 
  • Remuscler le membre concerné 

Ces objectifs sont notamment atteints grâce à la réalisation de mouvements, accompagnés ou non par le thérapeute, sur le sol, sur un ballon, sur une plaque d’équilibre, ou encore dans l’eau. Souvent, le thérapeute utilise également lors de la séance du matériel spécifique, comme des ultrasons ou une machine d’électrostimulation.  

 

Un large panel d’outils et de techniques adaptés aux besoins de votre compagnon à 4 pattes 

Les massages et étirements : ils permettent de détendre les muscles et l’articulation touchés. Il est probable que votre thérapeute vous guide dans la réalisation de ces manœuvres, afin que vous puissiez les faire quotidiennement à votre domicile.  

L’hydrothérapie : la « thérapie dans l’eau » permet de se remuscler et d’assouplir les articulations, le tout sans contrainte ! Idéal pour les patients souffrant d’arthrose donc.  

Les ultrasons : ces ondes permettent d’améliorer le bien-être et de lutter contre la raideur des articulations touchées. Cette technique est non invasive et bien évidemment sans douleur.  

L’électrostimulation : à l’aide de patchs et d’une machine diffusant du courant électrique, cette technique permet de remuscler sans appui et sans mouvement. 

Les ondes de choc : ce sont de très fortes et soudaines augmentations de pression appliquées de façon très précises. Elles permettent d’assouplir les muscles et l’articulation, et d’améliorer le bien-être.  

 

En dehors des techniques de physiothérapie, l’ostéopathie et l’acupuncture permettent généralement de soulager les patients atteints d’arthrose, en complément des traitements prescrits par votre vétérinaire. La première a pour objectif, via des manœuvres et mobilisations, de lever les tensions et de rétablir les dysfonctions articulaires, musculaires et fasciales, dans le but de retrouver une mobilité harmonieuse. La seconde est un art thérapeutique issu de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité depuis 2010 par l’Unesco, l’acupuncture, fondée sur l’énergie vitale, consiste à stimuler des points spécifiques du corps pour soulager ou prévenir certains troubles.  

 

 

Sources :  

Le site d’Alforme : Alforme est un centre de rééducation réservé aux animaux de compagnie.   

 

 

Afin de recevoir des conseils pour votre animal et être informé de nos actualités

Je m'abonne à la newsletter

*Vous pouvez à tout moment vous désabonner