Notre E-mag

La prostate du chien vieillissant

23 novembre 2022

Votre chien vieillit et peut être vous a-t-on parlé de sa prostate. Quel est cet organe et quelles sont ses fonctions ? Est-il souvent touché par la maladie ? Voici quelques informations à son sujet.  

 

Qu’est-ce que la prostate ?  

La prostate est un organe faisant partie du système reproducteur mâle. Sa position varie entre l’abdomen et la cavité pelvienne – ou bassin – en fonction de l’âge du chien. Elle est constituée de deux lobes qui entourent complètement l’urètre (reliant la vessie au méat urinaire). La prostate assure la production du liquide séminal. Chez le chat, la prostate n’englobe pas entièrement l’urètre et est complétée par deux autres glandes sexuelles, inexistantes chez le chien, les glandes bulbo-urétrales.  

 

Les maladies de la prostate 

Parmi les affections de l’appareil reproducteur mâle, c’est la prostate qui est le plus souvent concernée. L’hyperplasie prostatique et la prostatite sont les plus fréquentes, suivies par les kystes et les tumeurs prostatiques.  

L’hyperplasie bénigne de la prostate 

Sous l’effet des hormones sexuelles, la prostate va augmenter de volume avec l’âge. Ce phénomène concerne uniquement les chiens non stérilisés. Chez un certain nombre d’individus, cette augmentation de taille est anormalement importante et des signes cliniques apparaissent alors. Cela peut être des fuites urinaires, des difficultés à déféquer, du sang dans les urines, des troubles de la reproduction ou encore des difficultés à se déplacer si la prostate est douloureuse. On considère qu’à 4 ou 5 ans, environ 1 chien sur 2 présente des signes histologiques – tissulaires – d’hyperplasie prostatique. Ce chiffre s’élève à 9 sur 10 chez les individus de 8 ans. Une évolution possible de cette hyperplasie prostatique est le développement de kystes.  

Les prostatites 

Cette inflammation peut toucher les prostates de taille normale ou hyperplasiques. Elle peut être aigue ou chronique. La première est accompagnée de fièvre, de douleurs lors des déplacements et d’urines troubles, pouvant contenir du pus et du sang. Elle est fréquemment causée par des bactéries remontant le long de l’urètre. La seconde n’est généralement pas associée à des signes cliniques, si ce n’est la présence transitoire de sang dans les urines.  

Les cancers de la prostate 

Ils sont plutôt rares chez le chien. Toutefois, l’absence de marqueur spécifique et de tests de dépistage efficaces induit plus que probablement une sous-estimation du nombre d’individus touchés. Le plus fréquemment, les tumeurs de la prostate sont des carcinomes, qui métastasent rapidement. Ce type de cancer concerne aussi bien les chiens entiers que les chiens castrés. Les symptômes apparaissent tardivement. Les signes les plus courants sont une prostate de taille augmentée, des douleurs abdominales lors de la palpation, des difficultés à uriner et/ou déféquer, la présence de sang dans les urines, … 

Chez le chat, les affections de la prostate sont extrêmement rares. Quand ils sont concernés, c’est le plus souvent de cancer dont ils souffrent (carcinome prostatique).  

 

Cet emag est l’occasion pour MP Labo d’apporter son soutien au #movember. Cet évènement de santé publique invite les hommes du monde entier à se laisser pousser la moustache pendant la 30 jours.  Le but ? Sensibiliser la gent masculine à prendre soin d’elle, en procédant à des dépistages du cancer de la prostate ou des testicules, et en veillant à sa santé mentale. Le cancer de la prostate est le 2e cancer le plus répandu chez les hommes dans le monde.  

 

 

 

Source : 

A review on canine and feline prostate pathology : Cette revue de littérature a pour objectif de fournir un aperçu détaillé des affections de la prostate chez le chien et le chat. 

 

MP Labo

Afin de recevoir des conseils pour votre animal et être informé de nos actualités

Je m'abonne à la newsletter

*Vous pouvez à tout moment vous désabonner