Notre E-mag

L’alimentation du chiot et du chaton

25 mai 2022

À 3 mois, le chien et le chaton sont en pleine croissance. De nombreux facteurs l’influencent, c’est pourquoi il est important de leurs donner une nourriture adaptée au bon fonctionnement de leur métabolisme. L’alimentation doit bien prendre en compte les caractéristiques de l’espèce et de la race afin de répondre à leurs besoins. 

 

La croissance

La croissance est la période la plus importante. Afin qu’elle puisse se passer au mieux, il est nécessaire que son alimentation réponde parfaitement à ses besoins nutritionnels.  Il est d’usage de classifier les chiens en 4 groupes, selon leur poids et taille une fois adultes : 

  • Les chiens de petite taille de 1 à 10kg 
  • Les chiens de taille moyenne de 11 à 25kg 
  • Les chiens de grande taille de 26 à 45kg 
  • Les chiens de très grande taille de 46 à 90kg 

La croissance d’un chien de petite taille et celle d’un très grand chien sont très différentes, il est donc important de prendre cette caractéristique en compte. Par exemple, la croissance chez un petit chien dure environ 8 mois, alors que pour un très grand chien, elle peut durer jusqu’à 24 mois. 

Chez le chat, c’est entre 4 et 5 mois que la croissance est la plus intense. On estime que le chaton prend alors environ 100g par semaine.  

Aussi, le mâle grandit plus que la femelle, et c’est entre la 6ème est la 12ème semaine qu’il devient plus lourd. Et comme pour le chien, plus la race est grande, plus la croissance est longue. C’est le cas notamment pour le Maine Coon. 

Il existe d’autres facteurs qui influent sur la croissance du chat, comme ses gênes, mais son environnement joue également un rôle. En effet, un environnement stressant par exemple peut affecter le sommeil du chaton et avoir un mauvais impact sur sa croissance (qui se fait pendant le sommeil). 

 

L’adaptation de l’alimentation

Plus l’animal est jeune, plus il est sensible car son métabolisme est en train de se former, c’est pourquoi il est important de lui apporter une alimentation adaptée afin de lui assurer une bonne croissance. 

L’alimentation de votre animal peut aussi dépendre d’autres critères. En ce qui concerne la stérilisation par exemple, une alimentation spécifique sera conseillée. Ce sera votre vétérinaire et son ASV qui seront le plus à même de vous conseiller sur l’alimentation de votre nouveau protégé.  

Lors de votre visite chez le vétérinaire, vous aborderez sûrement le sujet de la transition alimentaire. Votre vétérinaire pourra juger si son alimentation doit être changée. Cette transition devra alors se faire sur 7 jours progressivement : 1 tiers de la nouvelle alimentation avec 2 tiers de l’ancienne pendant 3 jours, puis moitié moitié pendant 3 jours, puis 2 tiers de la nouvelle et 1 tiers de l’ancienne pendant 3 jours. Il est important que cette transition soit faite en douceur afin de ne pas trop chambouler son système digestif et lui laisser le temps de s’habituer à sa nouvelle alimentation.  

 

L’accès à la nourriture

Le chat a besoin d’avoir un accès permanent à sa nourriture. En effet, il prend entre 12 et 14 repas par jour. Il existe différents systèmes distribuant des petites quantités de nourriture tout au long de la journée. Pour le chiot, 3 à 4 repas par jour sont nécessaires. En grandissant, il est recommandé de leur proposer 2 repas par jour, plus particulièrement pour les grandes races. N’oubliez pas que votre nouveau compagnon à 4 pattes doit toujours avoir accès à de l’eau propre et fraiche. 

Il existe dans le commerce différents récipients pour la distribution des repas : la gamelle est le plus classique mais vous pouvez aussi également utiliser un puzzle feeder par exemple ou encore un- pipolino pour le chat. Ces dispositifs sont très intéressants pour les animaux qui mangent trop vite. Cela permet également de les stimuler intellectuellement !  

 

Afin de recevoir des conseils pour votre animal et être informé de nos actualités

Je m'abonne à la newsletter

*Vous pouvez à tout moment vous désabonner