Notre E-mag

Le système hépatique

14 septembre 2023

Le système hépatique, qu’est-ce que c’est ? 

Le système hépatique, ou hépatobiliaire, comprend : 

  • le foie,  
  • la vésicule biliaire,  
  • le canal cystique reliant le foie à la vésicule biliaire,  
  • le canal cholédoque formé de la réunion des conduits lobaires et du canal cystique et s’abouchant dans le duodénum, première portion de l’intestin grêle,* 
  • ainsi que les différents vaisseaux le parcourant, tels que l’artère hépatique et ses ramifications, et la veine porte.   

Le foie a plusieurs casquettes  

Le foie, en grec ancien ἧπαρ, hepar, est un organe dit annexe au système digestif. Situé dans la portion crâniale de l’abdomen, il est au contact du diaphragme et partiellement protégé par les côtes. Cette glande, qui est la plus volumineuse de l’organisme, est constituée de 6 lobes.  

Le foie est effectivement un organe aux multiples rôles puisqu’on lui attribue plus de 300 fonctions.  

Il intervient dans la digestion, en sécrétant la bile, composée à la fois de produits d’élimination et de produits de sécrétion – comme les sels biliaires par exemple. Ce suc digestif de couleur jaunâtre est nécessaire à la digestion des lipides et à l’absorption des vitamines A, D, E et K.  

Il détoxifie l’organisme en dégradant de nombreuses molécules toxiques en produits non ou moins délétères et pouvant être plus facilement éliminés. Pour exemple, l’ammoniaque – toxique pour les cellules du système nerveux – est transformée en urée non toxique et facilement éliminée par les reins. Les médicaments peuvent également être dégradés au niveau du foie, même si la voie principale d’élimination est la voie rénale.  

C’est au sein des cellules hépatiques que les vitamines A, B et D ainsi que certains minéraux – comme le zinc, le fer et le cuivre – sont stockés. Le foie est également une réserve énergétique puisqu’il a la capacité de stocker des glucides sous forme de glycogène qui sera, en cas de besoin, re-transformé en molécules directement utilisables par les cellules de l’organisme. Il en est de même pour les lipides, stockés sous forme triglycérides. 

Enfin, le foie a la capacité de synthétiser les protéines sanguines – comme les globulines, l’albumine, les facteurs de coagulation, etc. Il joue également un rôle primordial dans l’activation de la vitamine D.  

 

Et la vésicule biliaire, alors ? 

Cette petite poche, logée dans la “fosse de la vésicule biliaire”, a pour seul et unique rôle de stocker la bile produite par le foie. C’est grâce au signal émis lors des repas que la vésicule biliaire se contracte et que la bile est acheminée vers l’intestin grêle.  

 

*Il existe chez le chat une particularité anatomique. Alors que chez le chien, le canal cholédoque et le canal pancréatique ont chacun leur abouchement dans le duodénum, ces deux canaux se rejoignent chez le chat par la même papille – la papille duodénale majeure. Cette particularité rend donc cette espèce sujette à la “tétrade féline”. 

Ajouter aux favoris

Afin de recevoir des conseils pour votre animal et être informé de nos actualités.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Je m'abonne à la newsletter

*