Notre E-mag

Zoom sur quelques vitamines

23 février 2022

Les vitamines sont essentielles à un grand nombre de facteurs biologiques. Il en existe 13 en tout. Zoom sur quelques-unes d’entre elles.  

Il existe deux grandes familles de vitamines, selon qu’elles soient solubles dans les graisses (liposolubles), ou dans l’eau (hydrosolubles) : 

Les vitamines liposolubles sont stockées dans la masse graisseuse ainsi que dans le foie. En excès, elles présentent un risque de toxicité pour l’organisme.  

  • Vitamine A – pour la vision et le renouvellement cutané 

Elle est présente en forte concentration dans le foie et la viande, mais également dans le poisson, les œufs et les produits laitiers. On l’appelle également “rétinol” car elle permet notamment l’adaptation à la vision dans l’obscurité. Une carence en vitamine A peut induire des troubles de la vision, des troubles cutanés, des problèmes de reproduction ainsi qu’une plus grande sensibilité aux infections, pulmonaires notamment. En excès, la vitamine A peut induire des troubles articulaires et de la reproduction notamment. 

  • Vitamine D pour le métabolisme du calcium et du phosphore  

La vitamine D3, la seule utilisable chez les chiens et les chats, provient principalement des huiles de foie de poisson, des poissons gras, du jaune d’œuf ou encore des produits laitiers. Elle joue un rôle primordial dans la régulation des métabolismes du calcium et du phosphore, qui interviennent dans la croissance et la minéralisation osseuse. Une carence en vitamine D, ou calciférol, peut induire du rachitisme et de l’ostéomalacie, mais c’est plus fréquemment l’inverse qui est rencontré, notamment chez le chiot de grande race. L’excès de vitamine D peut provoquer des troubles de l’ossification (ostéochondrose).  

  • Vitamine E pour lutter contre l’oxydation cellulaire : 

Ce sont surtout les huiles, les graines d’oléagineuses ainsi que les germes de céréales, qui représentent une source importante de cette vitamine qui lutte contre le stress oxydant. Elle permet de lutter contre les ERO, les “espèces réactives de l’oxygène” (lien vers l’e-mag sur le stress oxydant), et donc contre le vieillissement, les maladies cardio-vasculaires, la cataracte et les affections neurodégénératives. Elle contribue également à améliorer les défenses immunitaires.  

  • Vitamine K – pour la coagulation sanguine : 

Les principales sources sont les viandes et les légumes. Cette vitamine, stockée dans le foie chez les chiens et les chats, est absolument indispensable à certains facteurs de la coagulation sanguine. En cas de carence, des hémorragies digestives, nasales, cutanées ou encore cérébrales se produisent, ce qui conduit finalement à une anémie (insuffisance en globules rouges, qui sont les transporteurs de l’oxygène).  

Chien et son maître dans la forêt

Les vitamines hydrosolubles peuvent être éliminées via les urines, les risques de surdosage sont donc moindres.   

  • Vitamine C pour lutter contre le stress oxydant : 

Elle est présente dans tous les végétaux, notamment les agrumes et le kiwi, mais le foie des chiens et des chats a également la capacité de la synthétiser. L’acide ascorbique joue un rôle important comme antioxydant, il intervient également dans le métabolisme du fer.  

  • Vitamines du groupe B – une variété d’actions :  

Elles sont nombreuses et leurs fonctions peuvent être très différentes. La vitamine B1 (ou thiamine) est indispensable au bon fonctionnement du système nerveux ; la vitamine B2 (ou riboflavine) participe à la qualité de la peau et de la fourrure ; la vitamine B12 (ou cobalamine) est primordiale dans la lutte contre le vieillissement et l’anémie, ainsi que pour la synthèse des protéines ; la vitamine B9 (ou acide folique) intervient dans le développement des tissus du système nerveux ainsi que dans la synthèse de l’ADN, … Leurs origines sont également très variées : levures et germes de blé pour la B1 ; levures, foie, œufs et produits laitiers pour la B2, produits animaux exclusivement (foie, rognons, poissons, viande) pour la B12 ; levures, foie et légumes verts pour la B9… 

 

 

 

Sources : 

Nutrional guidelines for Complete and Complementary Pet Food for Cats and Dogs : ce guide, mis à disposition par le FEDIAF (The European Pet Food Industry) et la FACCO (Fédération des Fabricants d’Aliments pour Chiens, Chats, Oiseaux et autres animaux familiers), reprend chaque année les recommandations sur les niveaux en nutriments des aliments pour animaux domestiques. 

Tout savoir sur ces Nutriments qui nourrissent, préviennent et guérissent Chiens et Chats : si l’alimentation des animaux de compagnie vous intéresse, ce livre écrit par le Prof. Dominique Grandjean est une véritable mine d’informations ! 

Afin de recevoir des conseils pour votre animal et être informé de nos actualités

Je m'abonne à la newsletter

*Vous pouvez à tout moment vous désabonner par e-mail.